Vous êtes ici : Académie » Collèges et lycées

Concours National Résistance et Déportation 120x60

Concours National de la Résistance et de la Déportation

Le 29 mars s’est déroulée la cérémonie de remise des prix de l’édition 2015-2016 dont le thème était « Résister par l’art et la littérature ». Une élève de l’académie a reçu le premier prix national dans la catégorie « classe de troisième ».

L’engagement de Lila CONTE, élève de 3e en section internationale britannique en 2016 et élève de seconde internationale britannique au lycée Grand Air à La Baule cette année, a été récompensée par le prix national 2016.

Son prix lui a été remis par Madame Vallaud-Belkacem, Ministre de l’Éducation Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, et Monsieur Jean-Marc Todeschini, Secrétaire d’État aux anciens combattants et à la mémoire, dans le Grand Salon du palais de la Sorbonne à Paris.

Remise du prix à la Sorbonne

La « Fondation de la résistance », organisatrice du séjour des lauréats à Paris, avait élaboré la veille un parcours culturel : musée de l’Ordre de la Libération à l’Hôtel national des Invalides, cérémonie de « ravivage de la flamme » sous l’Arc de Triomphe et dépôt de fleurs sur la tombe du soldat inconnu.

Aux Invalides

La visite de la Sorbonne, où se déroulait la cérémonie de remise des prix, a été également un temps fort pour les 45 lauréats accueillis et leurs accompagnateurs.
 
Discours de la MinistreS’adressant aux élèves, la Ministre dans son discours a souligné combien il s’agissait d’un « travail précieux, de transmission, de réflexion, d’histoire et de mémoire que vous avez accompli ».

« Résister, c’est s’opposer publiquement à des valeurs que l’on ne partage pas », a déclaré Lila Conte dans une interview.

Accompagner ce travail de réflexion, de recherche, enrichir le regard des élèves, les préparer à être des citoyens informés, responsables sont autant d’objectifs pédagogiques que leur offre ce concours, largement accompagné par l’enseignante d’histoire et géographie, Anne Morin, engagée depuis des années dans la valorisation du Concours National de la Résistance et de la Déportation au sein de l’établissement.



À l’heure où les témoins mémoriels disparaissent progressivement, il est rassurant de voir autant de jeunes (43 000 participants inscrits pour cette édition 2015-2016) devenir les nouveaux « passeurs de la mémoire ».
 

Partager cette page

Rédigé par Gaetan Lemarie

M.A.J. le 07/04/2017