Vous êtes ici : Académie » Politique académique » Actualités » Archives

À voir aussi

Festival entr'2 marches

Des élèves ligériens au festival de Cannes !

Le court-métrage « Migrants », co-produit par les jeunes du lycée Léonard de Vinci (Nantes) et de l’I.E.M de la Marrière, a reçu le prix de la réalisation au festival Entr’2 marches, à Cannes.

Une délégation composée d’élèves de la classe de terminale S.V.P.L (Service de proximité et vie locale) du lycée nantais Léonard-de-Vinci et de trois de leurs camarades en situation de handicap de l’Institut d’Éducation Motrice de la Marrière à Nantes a foulé les marches du festival de Cannes, il y a quelques semaines.

Même si « Entr’2 marches » est proposé en parallèle du Festival, ils ne sont pas près d’oublier l’extraordinaire aventure qu’ils ont vécu et qui les a conduits sur la croisette et sur le tapis rouge avec leur professeur de lettres-histoire, leur chef d’établissement, les accompagnants et la directrice de l’I.E.M, sans oublier le cinéaste Bruno Ométak, le réalisateur du court-métrage.

Un projet autour de l’identité et de la diversité

Affiche du film "Migrants"Tout a commencé il y a plus d’un an avec un projet littéraire réunissant les deux établissements autour de trois livres sur la thématique « identité, diversité » : Sadam Ouessant, d’Azouz Begag, Monsieur Ibrahim et les fleurs du coran, d’Éric-Emmanuel Schmitt, et La petite fille de Monsieur Linh, de Philippe Claudel. La classe de terminale S.V.P.L a lu les ouvrages intégraux. Les jeunes de la Marrière ont bénéficié d’une adaptation courte sous forme d’extraits et d’un film pour les plus en difficulté.

Ils ont ensuite réalisé des fiches de lecture et ont développé un fil conducteur sur l’exil et les migrations illustré d’extraits et de citations. Mis en relation avec le documentariste nantais Bruno Ométak, le groupe a travaillé au scénario et au texte d’un projet de court-métrage, en cours de français et opté, en concertation avec les professeurs et le réalisateur, pour un texte de slam.
Place ensuite au casting : comme « on n’est jamais mieux servi que par soi-même », les jeunes ont endossé différentes identités pour jouer les saynètes. Il leur a fallu beaucoup de répétitions avec le réalisateur, puis de concentration pendant le tournage qui s’est déroulé sur trois jours, en décembre 2015 : retenir des phrases, être filmé, bien articuler, ce qui peut paraître simple ne l’est pas lors d’un enregistrement. Il en ressort un film de 6 minutes, riche d’émotions et de poésie.

Présenté et projeté à l’occasion de plusieurs temps forts à la rentrée 2016, le court-métrage a reçu un accueil chaleureux ainsi que le Prix de l’engagement dans la catégorie « lycée ».
Azouz Begag, l’un des trois auteurs dont le livre a inspiré « Migrants », s’est d’ailleurs déplacé au lycée Léonard-de-Vinci en octobre pour rencontrer les élèves. Un échange qui a fortement marqué les élèves comme les adultes.

« Migrants » au festival Entr’2 marches

Le court-métrage a eu la chance d’être remarqué et sélectionné parmi 400 propositions venues du monde entier pour participer au festival international du court-métrage en lien avec le handicap organisé chaque année par l’Association des Paralysés de France (APF). « Entr’2 marches » se déroule à Cannes, pendant le festival qui réunit les plus grands acteurs et réalisateurs de la planète. « Migrants » a fait l’unanimité et a remporté le prix de la réalisation le 26 mai lors de la soirée de remise des prix à l’espace Mirmont à Cannes. Le talent de Bruno Ométak, la sensibilité et l’engagement des jeunes, leur solidarité, la bienveillance des adultes ont été récompensés. Ces six minutes ont réussi leur pari : marquer les esprits avec un thème d’actualité.

L’aventure ne s’arrête pas là puisque « Migrants » est inscrit au festival « the extraordinary film Festival » en Belgique qui se tiendra en novembre 2017. Il sera en outre diffusé à Sarrebruck et à Paris le 29 juin.

 

 

 

Partager cette page

Rédigé par Gaetan Lemarie

M.A.J. le 20/07/2017