Vous êtes ici : Académie » Politique académique » Actualités » Archives

France-Allemagne

Ouverture internationale au lycée Leloup Bouhier

Au lycée professionnel Leloup Bouhier, à Nantes, l'amitié franco-allemande est pleinement présente et participe activement à l'ouverture culturelle et internationale du parcours des élèves.

Bilan des différentes expériences franco-allemandes
Depuis la réforme du baccalauréat professionnel, les élèves ont la possibilité de poursuivre l'apprentissage d'une seconde langue vivante. Cela joue, entre autre, en faveur de l'allemand qui est réinvesti par les élèves de bac pro, d'autant que l'Allemagne, pour certaines filières professionnelles, est un pays riche en opportunités professionnelles.

Au lycée Leloup Bouhier, les élèves qui le souhaitent apprennent donc l'allemand en LV1 évidemment, mais le plus souvent en LV2. Au-delà de l'apprentissage de la langue, les élèves, peuvent participer, grâce à la dynamique de l'établissement, dans un premier temps à des échanges de classes, avec le lycée partenaire allemand, situé à Schlüchtern dans le land de Hesse, et ensuite, pour ceux qui se sentent prêts à le vivre, à des mobilités individuelles. Il s'agit alors de stage en entreprise, pendant cinq à sept semaines, avec hébergement dans une famille.

Bilan et témoignages
Les élèves germanistes du lycée ont récemment présenté le bilan des différentes expériences franco-allemandes, durant l'année scolaire 2013/2014 et témoigné de ce que cela leur avait apporté.
Dans le cadre des échanges collectifs avec le lycée de Schlüchtern et également le lycée de Saarbrücken, les élèves nantais et allemands ont réalisé ensemble lors de leurs séjours respectifs, des projets mêlant leurs compétences linguistiques à leur parcours d'études. Par exemple, les élèves de la filière "gestion et comptabilité" ont élaboré des fiches pratiques de procédures comptables en France et en Allemagne, afin d'aider les élèves qui partiront l'année prochaine en stage en entreprise. Les élèves de la filière "secrétariat" ont eux conçu et rédigé un guide pratique franco-allemand, pour aider tout élève arrivant dans l'un des deux pays et n'en maitrisant pas la langue, à vivre mieux ses premiers jours d'immersion !

"Le fait de parler peu l'allemand ne doit pas être un frein pour partir".
C'est majoritairement dans ce sens qu'ont témoigné les élèves qui se sont lancés, eux, dans l'aventure d'une mobilité individuelle. 5 à 7 semaines de stage, pour l'une au service administratif du lycée partenaire, pour un autre élève, dans une entreprise de création et de fabrication de meubles ou bien encore dans une boutique d'un centre commercial.

"C'est déstabilisant, les premiers jours, mais on apprend très vite. Ce n'est pas le niveau de maîtrise de la langue qui fait la différence, mais notre motivation à apprendre"
ont expliqué en chœur les élèves présents lors de la cérémonie de restitution.
Tous ont souligné leurs difficultés des premiers jours, mais tous ont témoigné, avec force et grande maturité, de l'énergie investie dans l'adaptation, dans l'acquisition de vocabulaire et de structures, afin de progresser rapidement dans la langue et gagner en aisance pour s'exprimer et vivre au quotidien.
Enfin, les élèves ont brillamment témoigné de l'immense richesse d'une telle immersion, porteuse du haut de leurs 16 ans, d'une grande ouverture sur une société et une culture différentes, et sur des univers professionnels nouveaux.

"Je ne pensais pas que j'étais capable de le faire", explique une jeune fille, en seconde lorsqu'elle elle partie en stage pour la première fois. "J'étais timide, j'avais peur de tout ce qui est nouveau et je n'avais jamais quitté la France" poursuit-elle, démontrant, sans même avoir conscience, le contraste opéré depuis !

C'est bien, en effet, tout l'enjeu de ces mobilités et dynamiques d'échanges. Les progrès linguistiques sont intéressants, mais les capacités d'immersion, d'adaptation, d'apprentissage et d'ouverture aux autres sont majeures. Elles consolident les compétences personnelles des élèves et participent à leur réussite scolaire et surtout sociale et professionnelle. C'est à ce titre que Danielle de Backer, Inspectrice Académique Pédagogique d'allemand a tenu à féliciter les jeunes du lycée et encourager leur poursuite de parcours scolaire tourné vers l'ouverture internationale.
Partager cette page

Rédigé par Gaetan Lemarie

M.A.J. le 16/07/2014