Vous êtes ici : Académie » Politique académique » Actualités

Olympiades de physique

Que peut nous apprendre une simple goutte ?

C’est la question que se sont posée trois élèves du lycée Douanier-Rousseau de Laval dans le cadre d’un atelier scientifique et technique. Leurs recherches fructueuses vont les mener en mai prochain de l’autre côté de l’Atlantique !

« Que peut nous apprendre un simple goutte ? ». C’est l’intitulé du projet scientifique que mènent depuis 18 mois trois élèves de terminale S et leur professeur au sein du lycée Douanier-Rousseau à Laval.

Pour répondre à cette question qui paraît simple mais dont la ou les réponses sont plus complexes, ils ont conçu des dispositifs et surmonté de nombreuses difficultés.

Ils ont présenté le fruit de leurs réflexions et de leurs recherches à l’occasion de la 25ème édition des Olympiades de Physique et ont été sélectionnés lors de la finale inter-académique le 6 décembre pour participer à la finale nationale.
 
Chloé, Clarisse et Clément entourés de leur professeur Patrice Michel (à gauche) et du Directeur de l'INSA Toulouse (à droite).
Chloé, Clarisse et Clément entourés de leur professeur Patrice Michel (à gauche) et du Directeur de l'INSA Toulouse (à droite).
 

Chloé, Clarisse et Clément nous font part de leur expérience :
« Nous avons, tout au long de ce projet, été amenés à reconsidérer notre rapport aux fluides. Un objet aussi banal qu’une goutte est-il finalement si anodin ? Portés par la conviction qu’il n’en est rien, nous avons découvert comment les gouttes peuvent nous éclairer sur les propriétés physico-chimiques des fluides. Ainsi nous avons cherché à comprendre comment la taille d’une goutte est un précieux indicateur des caractéristiques d’un fluide ».

« Celle-ci témoigne également des forces qui s’exercent en son sein, phénomènes physiques que nous avons souhaité approfondir par une étude du profil d’une goutte suspendue par celle de son détachement. En prolongeant notre réflexion, nous nous sommes demandé si une goutte pouvait être utilisée comme microréacteur chimique, question qui nous a conduits à réaliser un dispositif que nous cherchons désormais à miniaturiser avec l’aide de nos partenaires ».

« Après un peu plus d’un an, la question « Que peut nous apprendre une simple goutte ? » nous apparaît sous un jour nouveau. Ce projet nous a non seulement appris à faire preuve de patience et de persévérance, mais aussi d’autonomie et d’entraide. Les difficultés nous ont de plus conduits à forger un esprit d’équipe ! ».
 
La ténacité des trois élèves soutenus par leur professeur de Physique-Chimie et par l’établissement tout entier a payé : ils ont décroché un 1er prix national le 3 février à l’INSA (Institut National des Sciences Appliquées) de Toulouse et sont sélectionnés pour participer au prestigieux concours ISEF (International Science and Engineering Fair) qui se déroulera du 13 au 18 mai à Pittsburgh, aux États-Unis.
 
Goutte
Photo de goutte prise par les élèves et sujet de leur étude.
(Il s'agit d'une goutte d'eau surprise une fraction de seconde après son détachement).




Partager cette page

Rédigé par Gaetan Lemarie

M.A.J. le 09/02/2018