Vous êtes ici : Académie » Politique académique » Actualités

Semaine école-entreprise 120x60

Semaine École-Entreprise

La thématique de cette 19ème édition était « l’entreprise du futur : quels métiers, quelles transformations et quels apprentissages ? ».

La Semaine École-Entreprise dont l’édition 2018 s’est déroulée du 19 au 24 novembre est un temps fort qui permet de sensibiliser les collégiens et les lycéens au monde de l’entreprise à travers de nombreuses actions organisées sur le territoire. Interventions d’entrepreneurs dans des classes, forums de découverte des métiers, « speed-meeting », visites d’entreprises, rencontres entre enseignants et chefs d’entreprise…, les événements sous toutes leurs formes visent à resserrer les liens entre le monde de l’éducation et celui de l’économie, mais également à proposer aux jeunes des pistes de réflexion dans le cadre de leur orientation.

Le Recteur William Marois s’est rendu le 19 novembre dans le Maine-et-Loire, à Andrezé, où il a visité l’entreprise Morillon. Aux côtés des représentants du MEDEF du Choletais et de la délégation académique à la formation professionnelle initiale et continue il a rencontré  son dirigeant, Laurent Morillon, ainsi que des salariés et plusieurs étudiants actuellement en contrat d’alternance.
 

Visite de l’entreprise Morillon

 

Un savoir-faire reconnu à l’international

L’usine familiale, fondée il y a 150 ans, est experte dans l’extraction des matières les plus difficiles (spécialiste de la vis d’Archimède destinée à vider les silos à fond plat). Laurent Morillon représente la cinquième génération ; il tient les rênes d’une entreprise  florissante qui réalise aujourd’hui 15 millions de chiffre d’affaires dont 85 % à l’export. Implanté sur plus de 4000 m2, le site emploie 55 salariés en CDI, 5 personnels intérimaires et accueille chaque année 4 ou 5 apprentis ou alternants pour les former.

Visite de l’entreprise Morillon


Trois d’entre eux nous ont fait part de leur parcours : Louison prépare un bac pro MEI (maintenance des équipements industriels) avec les Compagnons du Devoir, Thomas se spécialise dans la soudure avec une Mention Complémentaire « technicien de soudure » au CFA du lycée La Joliverie et Laura étudie en licence Management à l’IUT d’Angers. Aux côtés des professionnels, ils développent leurs compétences et apprennent à s’adapter aux besoins et aux contraintes.
Les activités de l’entreprise regroupent des profils de métiers très diversifiés : soudeurs, chaudronniers, peintres, magasiniers, ingénieurs, dessinateurs, commerciaux … Le jour de la visite, plusieurs techniciens sont partis en mission SAV aux quatre coins du monde. « La maitrise de l’anglais est primordiale dans notre secteur qui ouvre des filiales depuis 2-3 ans (notamment au Brésil, en Côte d’Ivoire, en Asie ou à Londres) et la réactivité fait partie de notre quotidien », souligne Laurent Morillon. L’innovation est également un souci permanent de l’entreprise qui se hisse parmi les leaders dans sa spécialité.

Relever les défis de demain

Le Recteur a souligné que la Semaine École-Entreprise est aussi l’occasion pour les entreprises de faire passer des messages à l’Éducation nationale sur les besoins en recrutement. Les rencontres et les échanges qui ont lieu toute l’année donnent l’occasion d’amplifier le dialogue au plan local comme académique et constituent une vraie richesse pour les apprenants, les enseignants et les chefs d’entreprise. La réforme du lycée général et technologique va permettre de consacrer en 2nde plus de temps à l’orientation. La rénovation de la voie professionnelle qui prend en compte les mutations économiques va proposer aux élèves des parcours plus progressifs et mieux accompagnés. L’apprentissage va se développer dans les lycées. Toutes ces transformations contribuent à mettre en cohérence les formations, les compétences à acquérir pour les métiers d’aujourd’hui et de demain et les besoins en recrutement des chefs d’entreprise, pour une meilleure insertion des jeunes.
 

Visite de l’entreprise Morillon


 

Partager cette page

Rédigé par Gaetan Lemarie

M.A.J. le 06/12/2018