Vous êtes ici : Académie » Politique académique » Actualités

Classes défenses

Une 2ème classe « Citoyenneté, Défense et Sécurité Globales » en Maine-et-Loire

Le collège Clemenceau à Cholet vient de mettre en place une classe « Citoyenneté, Défense et Sécurité Globales », la deuxième dans le Maine-et-Loire après celle du collège Mendès-France à Saumur.

Véritable projet pédagogique d’établissement proposé aux élèves de 3ème dans le cadre de l’égalité des chances, la classe C.D.S.G intègre les thèmes liés à la citoyenneté, l’entraide, la défense des valeurs républicaines, de l’environnement et du patrimoine culturel.

Le Recteur William Marois s’est rendu le 19 novembre au collège pour concrétiser le partenariat qui lie une classe et une unité. En présence du maire de Cholet et de la direction académique des services de l’éducation nationale, il a signé aux côtés du principal une convention de partenariat avec le Général de brigade Patrice Quevilly, délégué militaire départemental du Maine-et-Loire.
 

Classe CDSG du collège Clemenceau à Cholet
Signature de la convention de partenariat


Dès 2016 les équipes enseignantes ont commencé à développer des actions avec la délégation militaire et à sensibiliser leurs élèves : pour exemple, les collégiens ont eu l’occasion de participer à des exercices et à des ateliers au camp militaire de Saint-Jean de Linières. L’établissement s’est également investi lors des commémorations de l’armistice du 11 novembre 1918. Les élèves ont en outre travaillé autour du centenaire cette année.
 

La promotion Clément Quentin

Au préalable, pour constituer cette classe, une présentation du dispositif a été faite l’an dernier auprès des élèves de 4e. Les candidats ont transmis aux professeurs référents une lettre de motivation et ont passé un entretien. La motivation, le projet professionnel, la mixité et la parité du groupe ont été les critères principaux de sélection. Cinq filles et huit garçons ont été retenus pour intégrer le dispositif cette année en classe de 3e. La première promotion du collège porte le nom de Clément Quentin, ancien résistant et déporté choletais de 98 ans qui a connu les camps de Dachau.
 

Un programme pédagogique au sein et en dehors du collège

Pendant cette année scolaire, les jeunes suivent deux heures d’activité « Défense et Sécurité Globales » par semaine et participent à des activités pédagogiques : visites de sites militaires, rencontres avec des gradés, expositions… La défense est appréhendée sous différents angles : sécurité globale, sécurité civile, défense culturelle, des valeurs républicaines, économique. Les collégiens ont conscience de la chance qu’ils ont de pouvoir accéder à des connaissances nouvelles qui vont les aider à construire leur parcours avenir.

Le Recteur a rappelé que depuis la suppression il y a 20 ans du service militaire obligatoire, trois composantes l’ont remplacé : le recensement citoyen par les mairies, la journée défense et citoyenneté (J.D.C), les enseignements de défense par les professeurs d’histoire-géographie. Les travaux menés autour du service national universel (S.N.U) par le secrétaire d’État en charge du dossier vont aboutir à une phase de test en juin 2019 : une première phase de cohésion à l’âge de 16 ans, puis une seconde phase facultative avant 25 ans. Cet engagement vise à impliquer davantage la jeunesse française dans la vie de la Nation, de promouvoir la notion d’engagement et de favoriser un sentiment d’unité nationale autour de valeurs communes.
 

Classe CDSG du collège Clemenceau à Cholet


Dans ce contexte qui valorise le parcours avenir et citoyen, la classe C.D.S.G constitue un atout pour les élèves qui y participent.
La Nation a donné trois missions à l’École :

  • transmettre aux élèves des connaissances, des compétences et une culture ;
  • préparer une insertion professionnelle réussie, notamment dans les métiers de la défense dans le cadre de cette option ;
  • former des citoyens ouverts et responsables.

Et en cela, la classe « Citoyenneté, Défense et Sécurité Globales » répond à ces objectifs.

Témoignages

Emma, Yness, Yasmine, Mélina et Mariam :
« Quand j’ai vu qu’il n’y avait que des garçons candidats au dispositif, je me suis dit : et les filles alors ? J’ai levé la main pour en faire partie ».
« Avec cette option, on va découvrir des choses que l’on n’apprend pas en cours ».
« La classe défense va nous apporter de la culture et des connaissances en plus ».
« On va participer à des événements importants, comme des visites, des cérémonies, des expositions, c’est unique ! ».

Yannick :
« J’avais envie de faire partie de la classe citoyenneté, défense et sécurité globales. Mon objectif est de devenir maître-chien dans l’armée car je voudrais allier ma passion pour l’animalerie et pour les métiers de l’armée. C’est une opportunité qui va m’ouvrir des portes ».

Selim :
« L’histoire du pays m’intéresse, la classe CDSG va m’apprendre plein de choses, j’espère que ça m’ouvrira des portes. Je suis passionné depuis mon enfance par les pilotes de chasse, je veux en faire mon métier ».

 
Partager cette page

Rédigé par Gaetan Lemarie

M.A.J. le 06/12/2018