Vous êtes ici : Académie » Politique académique » Actualités

ensa Nantes 120x60

Remise du label Divers[c]ités

Le dispositif d’accompagnement Divers(c)ités mis en place dans l’Académie de Nantes depuis 2014 permet à des élèves de mettre toutes les chances de leur côté pour intégrer l’école d’architecture et y réussir leurs études.

Né d’un rapprochement entre le Rectorat de Nantes et l'École nationale supérieure d’architecture de Nantes (Ensa) avec le soutien de l’association ARDEPA, le dispositif qui existe depuis quatre ans vise à intégrer des bacheliers technologiques issus des périphéries urbaines ou des territoires ruraux au sein de l’Ensa afin de diversifier les profils sociaux et culturels des étudiants.
Remise du label au lycée Aristide Briand
Remise du label au lycée Aristide Briand

Deux établissements se sont vu décerner le 29 avril dans les locaux de l’école d’architecture le label Divers(c)ités par son directeur Christian Dautel et par le Recteur William Marois, en présence d’Isabelle Merand, représentante de la Région : les lycées La Colinière à Nantes et Aristide-Briand à Saint-Nazaire. Ils rejoignent les lycées Carcouët et Monge-La Chauvinière à Nantes et le lycée Jean-Perrin à Rezé qui participent au dispositif depuis sa création en 2014. Aujourd’hui ce sont donc cinq établissements, 200 élèves et une trentaine d’étudiants de l’école dont deux en projet personnel étudiant (PEE) qui se sont engagés pour ouvrir le champ des possibles et agir pour l’égalité des chances. Les lycéens qui ne s’autorisent pas à se projeter dans un cursus au sein d’une grande école sont sensibilisés dès la classe de seconde au dispositif et aux perspectives d’études à l’Ensa grâce à cet accompagnement. La bienveillance est de mise et permet de développer la confiance et l’estime de soi chez les jeunes. Encadrés par leurs aînés ainsi que par des enseignants, ils participent à des visites, des balades urbaines, des ateliers, des recherches et sont conduits à réaliser des projets (conception, croquis, maquettes) pour comprendre le quotidien d’un étudiant en architecture. Pour certains c’est la révélation, pour d’autres c’est la confirmation qu’ils ne se sentent pas attirés pour ce secteur.

Remise du label au lycée Aristide Briand
Remise du label au lycée La Colinière

À l’occasion de la remise des deux nouveaux labels, des chefs d’établissement, des enseignants, des jeunes - lycéens et étudiants - ont témoigné des actions conduites pendant l’année scolaire pour accroître l’ouverture sociale aux études supérieures d’architecture.

Antoine, étudiant à l’Ensa : « Je m’épanouis dans mes études d’architecture. J’ai eu la chance de participer au dispositif quand j’étais au lycée Jean-Perrin à Rezé. Aujourd’hui, j’y retourne avec un camarade pour parler aux élèves de Divers(c)ités ».

Éloïse, aujourd’hui en master 2 à l’Ensa est une ancienne élève du lycée Monge-La Chauvinière. Elle témoigne également de son expérience et est ravie de pouvoir accompagner et encadrer à son tour les lycéens accueillis à l’occasion des stages organisés au sein de l’école d’architecture.

Jessie, élève de terminale STI2D au lycée Monge-La Chauvinière, a passé fin avril le concours pour intégrer l’Ensa à la rentrée. Il attend les résultats avec impatience.

Témoignages des jeunes
Témoignages des jeunes

Pour l’ensemble des jeunes encore en lycée qui ont bénéficié du dispositif Divers(c)ités et des étudiants qui ont intégré l’école grâce à cet accompagnement, participer à une telle expérimentation est une grande chance : on repart du stage avec une connaissance de la ville, du travail en groupe, on gagne en confiance et on dispose de clés pour l’avenir. Tous ces éléments bénéfiques leur serviront dans leur vie et dans leurs études, qu’il s’agisse d’architecture ou d’un autre choix.

Le Recteur a rappelé combien le dispositif Divers(c)ités illustre deux axes du projet académique 2018-2022 :

  • la volonté d’œuvrer pour la réussite de tous les élèves, notamment ceux qui n’ont pas accès à l’information ;
  • l’opportunité pour les élèves d’élargir leur palette de choix d’orientation et d’inciter les jeunes filles à ne pas se censurer. 

*ARDEPA : Association régionale pour la diffusion et la promotion de l’architecture

Partager cette page

Rédigé par Xavier Rolland

M.A.J. le 17/05/2019