Vous êtes ici : Académie » Politique académique » Actualités

À télécharger

Service national universel : engagement citoyen et vie collective

Service national universel : engagement citoyen et vie collective

Du 16 au 28 juin 2019, la phase de cohésion du service national universel (SNU) a lieu pour 2 000 volontaires âgés de 15 à 16 ans, dans treize départements dont la Loire-Atlantique.

Le Service national universel (SNU) vise à impliquer les Jeunes dans la vie de la Nation, à promouvoir la notion d’engagement et favoriser un sentiment d’unité nationale autour de valeurs communes.
 

SNU 44
Les jeunes volontaires de Loire-Atlantique


Des activités diverses sont proposées aux 180 volontaires qui effectuent les douze jours du Service national universel dans le département. Plusieurs Jeunes du Service national universel ont visité des expositions d’art contemporain à Saint Nazaire et les toits de la base sous-marine. Une journée à Nantes est aussi programmée pour découvrir les institutions locales, départementales et régionales et la complémentarité de leurs rôles. Les institutions européennes leurs seront aussi présentées. 
 

Visites
Visite de la base sous-marine

 
Le 18 juin, ils ont par exemple assisté aux commémorations de l’appel du général de Gaulle. Ils ont rencontré des pompiers, des militaires de l’armée de l’air, des gendarmes et des représentants de la Sécurité civile. Ils ont parlé avec eux d’engagement citoyen, de “défense sécurité“, de valeurs républicaines. Tous les jeunes SNU ont reçu une formation aux gestes de premiers secours et participeront à des actions de protection de la nature.
 

SNU 44


Beaucoup d’activités sportives aussi à leur programme : du rugby par exemple avec le club de Saint Nazaire, de la course d’orientation.

« C'est le côté citoyen et le côté volontaire qui m'ont motivée », explique une jeune volontaire, fière de participer à cette première expérience du SNU. Elle aimerait devenir pompier volontaire. Un autre explique que sa démarche est motivée par « l’envie d’une expérience collective, la rencontre avec des personnes venues d’autres régions que la sienne ». Une troisième, intéressée par une carrière militaire, voit dans le SNU « l’opportunité d’en découvrir plusieurs aspects ».
 

Bilan de santé et activités citoyennes

Tous bénéficient également d’un bilan de santé, d’une évaluation de leur maîtrise de la langue française et de bilans de compétences, notamment numériques. Un formateur leur propose aussi une initiation au code de la route.
Ils ont également pris part à des activités citoyennes. Ils ont par exemple accompagné des personnes handicapées pour leur traditionnelle croisière de Pen Bron à Arzal. Des temps sont aussi dédiés à l’apprentissage de la vie démocratique (élection de délégués, fonctionnement de la vie collective).

Hébergés pour la durée du SNU au lycée Olivier Guichard de Guérande, ils sont originaires de la métropole et de Guyane. Lycéens, apprentis, décrocheurs scolaires, tous sont volontaires pour cette expérience de service national universel. Ils sont encadrés par 34 adultes, anciens militaires, enseignants, étudiants, éducateurs, animateurs de l’éducation populaire.

Cent vingt-quatre jeunes de Loire-Atlantique sont, eux, partis effectuer leur SNU dans d’autres départements, une dizaine séjournent en Guyane.

Lors d’une seconde phase, les adolescents devront effectuer une mission d'intérêt général durant deux semaines (ou 84 heures) pendant les vacances ou pendant l'année scolaire, en appui d’un projet d’intérêt général existant. Cela se passera dans des associations, des maisons de retraite ou encore chez les sapeurs-pompiers.

 

Partager cette page

Rédigé par Gaetan Lemarie

M.A.J. le 26/06/2019