Vous êtes ici : Académie » Politique académique » Actualités

Visite de l'entreprise Haspolo

Transmettre aux jeunes la culture et l’envie d’entreprendre

A l’occasion de la Semaine de sensibilisation des jeunes à l’entrepreneuriat féminin, le Recteur William Marois s’est rendu dans une entreprise du choletais avec la délégation régionale de l’association « 100 000 entrepreneurs ».

L’entreprise Haspolo est implantée à Saint-Christophe-du-Bois, en périphérie de Cholet.
L’atelier de confection haut de gamme, repris par Fabienne Rondeau en 2009 avec un associé, était à l’époque spécialisé dans le sportswear. La co-dirigeante avait alors fait souffler un vent d’entrepreneuriat sur l’activité d’Haspolo : des vêtements de sports aux doudounes de marque, l’entreprise a effectué un grand virage pour monter en gamme au fil des ans et se spécialiser dans le luxe. A l’été 2018, au moment du départ à la retraite de Fabienne Rondeau, Bénédicte Rattier et Xavier Jardon ont racheté Haspolo. Ils réalisent aujourd’hui des collections complètes pour les plus grandes maisons de la haute couture française. Leurs pièces ont défilé lors de la Fashion Week qui s’est tenue à Paris du 25 février au 5 mars.

Le Recteur William Marois a été accueilli par Xavier Jardon le 5 mars dans le cadre de la Semaine de sensibilisation des jeunes à l’entrepreneuriat féminin. Accompagné de la délégation académique à la formation professionnelle initiale et continue (DAFPIC) et d’une représentante régionale de l’association « 100 000 entrepreneurs » qui est à l’origine de ce temps fort, il a visité l’atelier qui emploie actuellement 56 personnes, majoritairement des femmes. Les salariées disposent de compétences et d’un savoir-faire indispensables à la précision et à la minutie qu’exige la haute couture : il faut en moyenne une vingtaine d’heures à une quinzaine de personnes pour réaliser une seule pièce, avec de nombreux points réalisés à la main.


Les deux dirigeants souhaiteraient aujourd’hui anticiper les départs à la retraite et recruter des salariés supplémentaires afin de pouvoir répondre aux commandes des grands couturiers qui les sollicitent de plus en plus. Très engagés dans la transmission des savoirs et des savoir-faire - ils vont ouvrir une école de formation au sein d’Haspolo -, Xavier Jardon et Bénédicte Rattier travaillent tout au long de l’année avec de jeunes alternants ; à la clé, pour certains et certaines d’entre elles, une embauche. Le jour de la visite, le Recteur a rencontré deux jeunes femmes passionnées par leur métier : toutes deux ont été formées au Lycée de la Mode à Cholet et ont poursuivi leur cursus au-delà du BTS pour monter en compétences.

L’entreprise Haspolo qui fait partie du réseau Mode Grand Ouest est investie dans le Campus des métiers et des qualifications « Industries de la Mode et du Luxe ». A titre d’exemple, elle organise en juin prochain une journée de stage à destination des enseignants. L’objectif de cette immersion est de former ces derniers à de nouvelles techniques, qui ont beaucoup évolué ces dernières années. Adapter l’offre de formation et les enseignements aux besoins des entreprises est l’une des clés de la réussite, celle des élèves comme celle de ces entrepreneurs.
Partager cette page

Rédigé par Gaetan Lemarie

M.A.J. le 14/03/2019