Vous êtes ici : Académie » Relation Éducation-Économie (R.E.E) » Tribune

edito.png

L’égalité des chances entre les filles et les garçons, les hommes et les femmes

Un enjeu sociétal, des valeurs partagées et une obligation légale

Publié le 18/01/2019 Mis à jour le 22/01/2019

Garantir l'égalité des chances des filles et des garçons est une mission fondamentale de l’École, inscrite dans le code de l’Éducation, « les écoles, les collèges, les lycées et les établissements d'enseignement supérieur contribuent à favoriser la mixité et l'égalité entre les femmes et les hommes, notamment en matière d’orientation » et « à lutter contre les préjugés sexistes et les violences faites aux femmes » (articles L. 121-1 et L. 312-17-1). Le projet académique 2018-2022 promeut l’ambition « insertion » en favorisant une scolarité sereine dans un climat de confiance et se fixe l’objectif de "vivre et apprendre ensemble" en s'engageant en faveur du respect de l'égalité dans les relations filles/garçons.

La loi du 8 juillet 2013 a introduit un nouvel enseignement moral et civique pour faire « acquérir aux élèves le respect de la personne, de ses origines et de ses différences, de l'égalité entre les femmes et les hommes, ainsi que de la laïcité ». Les Écoles Supérieures du Professorat et de l’Éducation ont pour obligation de « sensibiliser l'ensemble des personnels enseignants et d'éducation à l'égalité entre les femmes et les hommes et à la lutte contre les discriminations » (articles L. 311-4 et L. 721-2 du code de l'éducation), et donc de les former à promouvoir l’égalité dans les classes.

Le 5 octobre 2017, avec 14 partenaires, j’ai signé le plan régional 2017-2020 en faveur de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans les Pays de la Loire. Depuis, de nombreuses actions de sensibilisation ont été conduites en direction des personnels et des élèves.

Dès lors l’action éducative des futurs citoyens qui en découle s’inscrit dans un travail de fond qui vise l’acquisition d’une culture de l’égalité, l’éducation au respect mutuel, la mixité des choix d’orientation ainsi que la sensibilisation à l’égalité en milieu professionnel.

William Marois au lycée Rosa Parks de La Roche-sur-Yon. Échanges avec les élèves du bac pro "maintenance des équipements travaux publics et manutention".Le sujet est également traité à travers l’expérience que vivent au quotidien les jeunes et les adultes dans les classes et dans les actions conduites avec nos partenaires du monde économique et des entreprises. Vous en découvrirez dans cette Tribune des témoignages et des exemples.

Au cœur des valeurs républicaines et des missions de la fonction publique, l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes a été déclarée "grande cause nationale du quinquennat" par le Président de la République le 27 novembre 2017. C’est un enjeu majeur pour un avenir équilibré de notre société et pour permettre à chacune et à chacun d’y construire sa place. Il convient de bâtir une véritable mixité des sexes en classe comme au travail, facteur de réussite et d’épanouissement scolaire et professionnel pour toutes et tous.

Enfin pour développer une culture partagée des personnels sur le sujet notre académie entrera, à terme, dans un processus interministériel de certification AFNOR des politiques publiques en faveur de l’égalité femmes - hommes et de la diversité mises en œuvre dans les domaines de la gestion des ressources humaines et des relations avec ses partenaires, fournisseurs et usagers.

Je vous remercie sincèrement toutes et tous pour votre engagement. Continuons à coopérer ensemble pour l’égalité des chances et la réussite de tous.

Très bonne année 2019 et tous mes vœux de bonne santé et de bonheur pour vous et vos proches.

William Marois, Recteur de la région académique Pays de la Loire et de l’académie de Nantes

Chancelier des Universités

 

Date :
18/01/2019
Partager cette page

Rédigé par Xavier Rolland

M.A.J. le 22/01/2019