Vous êtes ici : Académie » Relation Éducation-Économie (R.E.E) » Tribune

100 000 entrepreneurs

L’entrepreneuriat et les jeunes

Publié le 11/06/2019 Mis à jour le 11/06/2019

Entreprendre au sens littéral signifie se prendre en main (du latin inter prehendere, saisir avec la main).

Cette posture consiste à concevoir sa vie professionnelle en portant un projet qui nous tient à cœur, né de nos choix, envies et talents. Dans cette acception, être un entrepreneur est un état d’esprit avant tout, qui peut s’exprimer de multiples façons : dans la création et le développement de sa propre entreprise (créateur ou repreneur) ou celle d’un autre (« intrapreneur »), au travers d’un projet associatif, individuellement ou collectivement, ... 

C’est une notion transversale à tous les métiers, à toutes les activités, et qui peut s’appliquer à différents moments de notre vie. Il s’agit d’abord de concrétiser une idée, un projet.

Entreprendre c’est aussi développer sa curiosité, son goût du travail, être courageux et persévérant.

Chez 100 000 entrepreneurs nous pensons que les jeunes générations (10-25 ans) trouveront dans l’entrepreneuriat, au sens le plus large, une façon de s’épanouir et de se réaliser, de retrouver confiance en l’avenir et d’assurer leur situation. Entreprendre peut en effet représenter une réelle opportunité pour s’insérer avec succès dans la vie citoyenne mais aussi professionnelle. 

La déléguée générale 100 000 entrepreneursEn faisant la promotion de la culture entrepreneuriale par l’organisation de rencontres d’entrepreneurs avec les jeunes élèves ou étudiants, nous voulons montrer à ces derniers que l'entrepreneuriat est une voie possible et qu’il n’y a pas de fatalité. Nous contribuons à une meilleure information, orientation et insertion de ces apprenants en les mettant en lien le plus tôt possible avec le monde professionnel. Par ailleurs, grâce à une meilleure appréhension des métiers et en favorisant les liens entre les matières enseignées et leurs applications dans le monde professionnel, ils prennent la mesure de l’importance et de l’utilité des apprentissages. 

Dans une société en constante évolution et à l’ère du 2.0, les programmes entrepreneuriaux, quels qu’ils soient, développent des compétences dites « soft skills » : créativité, travail en équipe, intelligence émotionnelle etc., compétences qui deviennent indispensables pour s’adapter aux innovations technologiques et sociétales du monde de demain. 

Pour donner à tous les jeunes envie d’être entrepreneurs de leur vie et de d’être en mesure de s’adapter aux changements à venir, pour permettre à tout étudiant de l’enseignement supérieur de monter son projet, la sensibilisation à l’entrepreneuriat au collège et au lycée est une clé d’entrée.

L’enseignement les y prépare, les entrepreneurs les aident, notamment par l’accompagnement et les financements, les Pouvoirs Publics les encouragent.

  

Béatrice Viannay-Galvani
Déléguée Générale
100 000 entrepreneurs



Date :
11/06/2019
Partager cette page

Rédigé par Xavier Rolland

M.A.J. le 11/06/2019