Vous êtes ici : Académie » Relation Éducation-Économie (R.E.E) » Tribune

Course en cours

L’entrepreneuriat, un état d’esprit avant tout

Publié le 11/06/2019 Mis à jour le 11/06/2019

L’entrepreneuriat est partout ! Toute l’année et dans une multitude de contextes les élèves sont conduits à développer leur esprit d’initiative et leur culture d’entreprendre. Focus sur quelques dispositifs.

Des concours qui valorisent la prise d’initiatives

Qui a dit que créer une écurie de bolide électrique quand on a 15, 16 ou 17 ans, ce n’est pas de l’entrepreneuriat ? Le concours Course en cours s’inscrit dans une démarche de gestion de projet en lien avec le monde de l’entreprise. Les équipes engagées (de 4 à 6 élèves, collégiens et lycéens) ont une année scolaire pour concevoir et fabriquer leur mini véhicule de course. Chaque membre apporte sa contribution en tant que responsable du design, de la fabrication, de l’informatique, de la recherche de sponsors, de la communication…, le tout chapeauté par un chef d’équipe, comme une entreprise à part entière ! Course en cours c’est une école de la vie et c’est croire en soi, c’est avoir une attitude d’entrepreneur.

En savoir plus : www.course-en-cours.com

Créer des territoires intelligents, durables et connectés, c’est l’ambition du concours « Les génies de la construction » qui s’adresse aux élèves ou étudiants inscrits dans les catégories « collège », « pro », « lycée » ou « sup ». Les équipes doivent concevoir et produire un projet qui répond à des problématiques liées aux enjeux de la construction et de l’aménagement du territoire (maquette physique ou virtuelle, production numérique…). En faisant appel à leurs connaissances, leur créativité, leur ingéniosité et leur esprit collaboratif, les jeunes prennent goût à l’entrepreneuriat : ils ont envie d’être acteurs de la société et des territoires de demain.

En savoir plus : http://eduscol.education.fr/sti/actualites/inscriptions-au-concours-les genies-de-la-construction

Entrepreneuriat et innovation font bon ménage

L’innovation est au cœur des actions pédagogiques mises en place autour de l’entrepreneuriat. Le numérique constitue d’ailleurs un facteur d’accélération de la dynamique entrepreneuriale. Le concours de robotique organisé chaque année par IBM et soutenu par la Ville de Saint-Nazaire et la CARENE* est un véritable levier pour éduquer les jeunes au numérique, leur donner envie de créer et d’entreprendre : le challenge, pour les élèves, du CM2 à la 1e, consiste à concevoir la programmation d’un robot. Mais au-delà de la programmation, les équipes en lice doivent aussi utiliser la CAO (Conception Assistée par Ordinateur) et des imprimantes 3D, concevoir un blog en français et en anglais, rédiger des fiches techniques…. Les filles sont particulièrement ciblées par cette opération : les filières du numérique sont aussi pour elles !

Parmi les initiatives ciblant les jeunes filles tout en faisant la part belle à l’esprit d’entreprise dans le domaine de l’innovation, citons le Challenge InnovaTech, un remarquable révélateur de talents au féminin. Ce challenge intergénérationnel proposé par l’association « Elles Bougent » rassemble des équipes 100 % féminines (composées de 2 lycéennes, de 2 étudiantes et de 2 marraines). Le temps d’une journée, ces dernières imaginent un produit ou un service innovant lié à l’industrie du futur. Lors de la finale de l’édition 2019 qui a eu lieu à Paris le 19 mars, deux lycéennes du lycée Chevrollier à Angers, Noémie et Anaïs, ont présenté avec leur équipe leur projet, « e-REV », portant sur les transports de demain. Elles faisaient partie des quinze équipes sélectionnées au niveau national.  

En savoir plus : www.ellesbougent.com

*Communauté d’Agglomération de la Région Nazairienne et de l’Estuaire



Date :
11/06/2019
Partager cette page

Rédigé par Xavier Rolland

M.A.J. le 11/06/2019