Cérémonie de clôture de la phase de cohésion du SNU au centre de la Turballe

Remise des diplômes à la fin du séjour

La première phase de cohésion du SNU a pris fin vendredi 25 février au centre de la Turballe qui accueillait depuis deux semaines 98 jeunes volontaires des Pays de Loire.

Les jeunes de 15 à 17 ans, répartis en trois compagnies, ont présenté les projets et actions conduits pendant leur séjour de cohésion. Les activités ont été réparties, selon les journées, en sept thématiques : activités physiques sportives et de cohésion, autonomie, connaissance des services publics et accès aux droits, citoyenneté et institutions, culture et patrimoine, découverte de l’engagement, défense sécurité et développement durable.

SNU - Supports de communication réalisés par les volontaires a la Turballe


Les jeunes volontaires du Service national universel (SNU) ont par exemple été accueillis à la mairie de Saint-Nazaire, pour rencontrer des élus et découvrir le fonctionnement des institutions. Ils ont visité le port de la Turballe et sa criée, un parc éolien. Ils ont participé à une course d’orientation en forêt, fait du théâtre.

Visite des marais salants

Plusieurs temps sur le thème de la citoyenneté et la façon d’organiser la vie en communauté ont permis d’ouvrir des réflexions sur la culture de l’engagement, la cohésion, la collaboration. Les jeunes ont aussi rencontré des associations, des professionnels des corps en uniforme qui les ont aidés à réfléchir sur leurs compétences et leur orientation professionnelle.

Des rencontres, de la cohésion

« J’ai vécu des rencontres inoubliables, des expériences humaines très riches », explique une jeune volontaire de Vendée, intéressée par les métiers de l’armée. Ce séjour lui a permis d’approfondir ses connaissances sur le métier d ‘« ingénieur aéronautique dans l’armée de l’air ».
Un autre volontaire ligérien en bac pro logistique a apprécié les échanges avec les professionnels venus parler de leur métier. « Cela m’a permis de mieux les comprendre pour mieux choisir mon orientation », souligne-t-il.

En bac STHR (Hotellerie-Restauration) en Maine et Loire, un autre jeune met en valeur « l’alternance entre des temps plus stricts et des activités de différentes natures ». Il évoque également la cohésion construite au sein de la compagnie. « Nous avons construit un groupe, en quelques jours, avec des personnes que nous ne connaissions pas ».

Cinquante-sept autres volontaires ont été accueillis pendant la même période, du 13 au 25 février 2022, au centre PEP 53 de Torcé-Viviers-en-Charnie, en Mayenne.

La phase de cohésion, première étape du SNU depuis sa mise en place en 2019, sera prolongée l’an prochain par des missions d’intérêt général. Les volontaires pourront également s’engager dans une troisième étape d’engagement volontaire.

Cérémonie de clôture à la Turballe

Mise à jour : mars 2022