Vous êtes ici : Orientation et insertion » Lutte contre le décrochage

Matthieu

Matthieu a décroché mais veut s'investir

Publié le 12/02/2014 Mis à jour le 12/02/2015

Matthieu, 19 ans, a décroché l’année de sa terminale. Il n'a donc pas passé son baccalauréat et ne souhaite pas pour le moment retourner au lycée. Il cherche sa voie, exprime le besoin de s'investir auprès des autres car il aimerait faire un métier dans lequel il se sentirait utile.

Quoi faire ?

Matthieu se rend au Centre d'information et d'orientation, rencontre un conseiller d'Orientation psychologue, lui expose sa situation et lui fait part de son envie de s'investir auprès des autres.

Ce qui peut lui être proposé

  • Le dossier de Matthieu est transmis à la Plate-forme de Suivi et d'Appui aux Décrocheurs (PSAD).

  • La PSAD, en fonction des préconisations, adresse le dossier de Matthieu au pôle insertion de la Mission de Lutte contre le Décrochage Scolaire qui pourra lui proposer un service civique combiné.

Trait de séparation

La mission de lutte contre le décrochage scolaire (MLDS) a deux finalités :
  • réduire, par des actions de prévention, les sorties prématurées afin de permettre à tous les jeunes d'obtenir un diplôme ;
  • prendre en charge les élèves de plus de 16 ans qui ont quitté le système scolaire sans diplôme (les décrocheurs), afin de les accompagner dans leur recherche de solution de formation qualifiante facilitant leur insertion.

Les plates-formes de suivi et d'appui aux décrocheurs (PSAD)
Instances composées des partenaires de la formation, de l'insertion et de l'orientation, elles recensent, identifient et contactent tous les jeunes "décrochés" de 16 à 25 ans, sortis sans diplôme de la formation initiale, auxquels elles tentent d'apporter une réponse personnalisée pour un retour en formation, un accès à la qualification ou à l'emploi.

Le service civique combiné
Dans le cadre d'un engagement volontaire, le jeune réalise sa mission de service civique dans les mêmes conditions que les autres volontaires (indemnité, type de mission, etc.).
L'engagement volontaire se déroule sur trois jours par semaine pendant 21 heures, le jeune étant accueilli les autres jours par un établissement scolaire pour un maximum de 12 heures pendant toute la durée de sa mission de Service Civique (hors congés scolaires). Il bénéficie d'un accompagnement par la mission de lutte contre le décrochage scolaire de l'Éducation nationale.



    Date :
    12/02/2014
    Partager cette page

    Rédigé par Rectorat de l'Académie de Nantes

    M.A.J. le 12/02/2015

    Nous écrire