Vous êtes ici : Orientation et insertion » Lutte contre le décrochage

Samir

Samir perd pied au lycée

Publié le 12/02/2014 Mis à jour le 08/06/2015

Samir est en seconde générale mais depuis quelques temps ses résultats scolaires sont en baisse, il perd pied et pense parfois à abandonner malgré les encouragements de ses professeurs.

Quoi faire ?

  • Samir décide de faire part de ses difficultés à son professeur principal (il aurait pu le faire aussi auprès du CPE, du conseiller d'orientation, de l'infirmière ou de toute autre personne de l'établissement) qui à son tour fait part de ses inquiétudes au "référent décrochage" de l'établissement.
     
  • Le Groupe de Prévention du Décrochage Scolaire (GPDS) de son établissement se réunit, étudie sa situation et propose des solutions pour l'aider à reprendre pied et éviter qu'il ne décroche.
     
Ce qui peut lui être proposé

  • Un soutien scolaire dans le cadre de l'accompagnement personnalisé.
     
  • Un accompagnement par la Mission de Lutte contre le Décrochage Scolaire pour l'aider à reprendre confiance en lui et évoquer une éventuelle réorientation.
     

La mission de lutte contre le décrochage scolaire (MLDS) a deux finalités :

  • réduire, par des actions de prévention, les sorties prématurées afin de permettre à tous les jeunes d'obtenir un diplôme ;
  • prendre en charge les élèves de plus de 16 ans qui ont quitté le système scolaire sans diplôme (les décrocheurs), afin de les accompagner dans leur recherche de solution de formation qualifiante facilitant leur insertion.
 
Le référent décrochage scolaire

Personnel de l'établissement (chef d'établissement, CPE, COP, coordonnateur MLDS...) il est chargé de coordonner l'ensemble des actions de l'établissement qui visent à prévenir le décrochage scolaire, les sorties sans qualification et à favoriser le retour en formation des jeunes qui ont décrochés.

Le groupe de prévention du décrochage scolaire (GPDS)
Le GPDS est un dispositif interne mis en place sous la responsabilité et l'impulsion du chef d'établissement afin d'éviter toute sortie en cours de scolarité. Il vise à repérer les risques de rupture scolaire, à analyser collectivement les problématiques des élèves. Il émet des propositions d'actions dans les champs pédagogique, éducatif, social, médical, voire d'orientation et d'insertion.

L'accompagnement personnalisé (AP)

Intégré à l'emploi du temps des élèves (2h/semaine en moyenne), l'AP peut proposer des activités de soutien, d'approfondissement des connaissances, mais aussi d'aide à l'orientation en s'appuyant sur le parcours de découverte des métiers et des formations.

Date :
12/02/2014
Partager cette page

Rédigé par Rectorat de l'Académie de Nantes

M.A.J. le 08/06/2015

Nous écrire