Vous êtes ici : Personnels et recrutement » Espace formation » se former » présentation

Se former en entreprise (stage)

Le dispositif "Se former en entreprise" a pour objectif pédagogique d'actualiser ses compétences professionnelles ou de suivre les évolutions techniques et économiques au sein d'une entreprise pendant un stage.
Il s'agit d'appréhender les métiers, l'organisation, les évolutions technologiques et professionnelles en entreprise.

Fonctionnement

L'entreprise du stage est recherchée par l'enseignant ; il s'agit d'une organisation individuelle.

La période de stage pourra être effectuée pendant les vacances scolaires ou bien au cours de l'année scolaire après négociation avec le chef d'établissement (durée courte, quelques jours consécutifs ou étalement sur l'année).
Une convention de stage avec l'entreprise d'accueil (en 3 exemplaires) est établie par le secrétariat de la DAFPEN, après réception du formulaire disponible sur le site académique, à faire valider par le chef d'établissement et l'inspecteur/trice.
Le stagiaire ne peut prétendre au remboursement des frais de déplacement.

Un bilan est à transmettre à la DAFPEN à l'issue du stage.

Procédure

La demande peut être exprimée tout au long de l'année à la DAFPEN en respectant un délai minimum de 3 semaines entre les dates d'envoi et de stage pour l'établissement de la convention.
L'imprimé de demande est disponible en ligne sur le site académique (rubrique personnel et recrutement, espace formation, offre de formation, dispositifs, se former en entreprise).

Le projet est à envoyer à la DAFPEN (ce.dafpen@ac-nantes.fr), après avoir suivi la voie hiérarchique (chef d'établissement - Inspecteur).

La DAFPEN établit une convention de stage en 3 exemplaires et envoie ces exemplaires à l'établissement d'affectation de l'intéressé pour signatures du responsable de l'entreprise et du stagiaire.
Les imprimés sont à retourner à la DAFPEN pour signature du Délégué académique ; 2 exemplaires seront retournés au stagiaire.
Partager cette page

Rédigé par Magalie Chevalier

M.A.J. le 19/12/2017

Nous écrire