Vous êtes ici : Scolarité et vie de l'élève » Actualités

Le dessinateur de presse FRAP

Concours académique de dessin de presse

Le Recteur William Marois au collège Jacques Prévert à Herbignac à l’occasion du « concours académique de dessin de presse du Clémi ».

Le collège Jacques Prévert à Herbignac (Loire-Atlantique) est l’un des établissements de l’académie engagés dans le concours académique de dessin de presse du Clémi. À cette occasion, les élèves ont reçu la visite du dessinateur de presse, FRAP, venu échanger et travailler avec eux.

Dessin de presse et liberté d’expression

Le « concours académique de dessin de presse » est une action proposée par le Centre pour l’Éducation aux Médias et à l’Information (Clemi) de l’académie de Nantes à destination des collèges et des lycées, pour aborder la liberté d’expression et ses enjeux citoyens.

Ce concours met les élèves en situation de porter un regard critique sur une actualité, en lien avec l’un des deux thèmes proposés (pour cette année : « Peut-on rire de tout ? » et « L’égalité filles-garçons »). Ils abordent ainsi le rôle du journaliste tout en découvrant et en s’appropriant la spécificité du dessin de presse. Le dessin de presse est la vision d’un dessinateur sur l’actualité ; sa liberté de ton en fait un symbole de la liberté d’expression et sa compréhension relève plus que jamais d’un enjeu démocratique.

Le dessinateur de presse FRAP, et le Recteur au collège Jacques Prévert

L’information au bout du crayon

Le dessinateur de presse FRAPAux élèves, FRAP a expliqué qu’il se « considère comme un journaliste qui dessine », détaillant ainsi la nature de son travail et l’exigence journalistique qu’il requiert. Un dessin de presse doit délivrer une information sérieuse tout en exagérant ou en ridiculisant afin de faire réfléchir, de dénoncer ou d’accuser.

La présentation de ses dessins a permis d’illustrer ses propos en suscitant les réactions et la réflexion des élèves.

Les échanges se sont également poursuivis sur l’un des thèmes du concours : « Peut-on rire de tout ? ».
FRAP a interpellé les élèves : « Avec qui rit-on ? Au détriment de qui ? Toutes les connivences ne se valent pas » a-t-il suggéré.

Éducation aux médias et à l’information

Ce concours est également l’occasion pour le CLEMI de poursuivre la valorisation, auprès des établissements, de l’exposition « Dessins pour la paix » créée par l’association « Cartooning for Peace » qui réunit des dessinateurs de presse du monde entier engagés dans la défense des libertés. Les collèges et lycées ayant sollicité le prêt de l’exposition ont pu ainsi bénéficier de l’intervention de FRAP.

Les classes à Projet d’Éducation aux Médias, telles que celle du collège Jacques Prévert, existent depuis 2013 dans l’académie et sont au nombre de soixante-douze à ce jour. Ce dispositif prévoit une heure chaque semaine, dans l’emploi du temps de la classe, consacrée à l’éducation aux médias et à l’information. En renforçant la place de l’EMI dans le parcours scolaire, tel que le prévoit le Projet d’Académie, il contribue à l’éducation à la citoyenneté et à la réussite des élèves.

Dessins d'élèves







Partager cette page

Rédigé par Gaetan Lemarie

M.A.J. le 10/02/2021