Vous êtes ici : Scolarité et vie de l'élève » Actualités

SNU

Le Service National Universel présenté aux lycéens

La Secrétaire d’État chargée de la jeunesse et de l’engagement, Sarah El Haïry, est venue à Montaigu (85) à la rencontre des élèves de 2nde du lycée Léonard de Vinci pour leur présenter le Service National Universel.

Une expérience, offerte aux jeunes de 15 à 17 ans, de cohésion et de découverte de l’engagement citoyen : « une opportunité à ne pas manquer ! », explique la Secrétaire d’Etat.


 

Aider les jeunes à trouver comment prendre leur place dans la société

Trois étapes constituent le SNU et font de ce dispositif un réel parcours d’engagement citoyen.

Le séjour de cohésion permet dans un premier temps d’offrir aux jeunes une aventure, loin de chez eux, avec des jeunes de tous horizons. Les activités proposées durant le séjour (sport, culture, gestes qui sauvent, etc.) favorisent l’esprit de cohésion et de coopération : « À quel moment de sa vie rencontre-t-on des gens de tous horizons ? », demande la Ministre. « Solidarité, fraternité, il faut le vivre ! Le séjour de cohésion est l’occasion d’expérimenter un sentiment de collectif, d’appartenance à la communauté nationale ». Le séjour est également un temps d’ouverture pour les jeunes qui rencontrent de multiples acteurs de la société.

La mission d’intérêt général est la deuxième étape du SNU durant laquelle les jeunes poursuivent leur engagement en s’investissant dans une structure ou une association de leur choix. Ils disposent d’une durée d’un an après le séjour de cohésion pour réaliser cette mission. Ligue de Protection des Oiseaux, Restos du Cœur, sauvetage en mer, Secours Populaire, Protection Civile, Sarah El Haïry a insisté sur la diversité des engagements possibles.

Enfin, selon le souhait et le parcours des jeunes, le SNU peut s’enrichir d’une troisième étape, l’engagement volontaire, sous forme de Service Civique, de bénévolat ou d’inscription dans des parcours tels que les cadets de la Gendarmerie ou les jeunes sapeurs-pompiers.


« Une expérience qui donne plein d’idées pour rebondir »

Des élèves, anciens volontaires SNU, étaient présents pour témoigner. « Sortir de mon cocon, dépasser ma timidité, rencontrer d’autres jeunes de mon âge » sont les raisons qui les ont motivés à s’inscrire dans le dispositif, ont-ils expliqué. Ce que le SNU leur a apporté ? « J’ai découvert d’autres métiers que celui auquel je pensais », explique Maël qui voulait être pompier. « J’ai aimé découvrir les institutions et les services publics, je comprends mieux ce que signifie être un citoyen français », raconte Eloane qui s’est engagée « par curiosité », dit-elle, « parce que c’est la première fois qu’on propose une telle expérience dès 15 ans ». Clarance qui a choisi de réaliser sa mission d’intérêt général auprès d’une association de nageurs-sauveteurs témoigne « J’ai pu vivre une expérience qui n’aurait jamais été possible à mon âge sans le SNU ». La ministre souligne en effet que ce parcours d’engagement « ouvre des portes qui sont habituellement encore fermées à cet âge ».


La valorisation de son engagement

Selon les expériences, le SNU peut permettre aux jeunes de valider des diplômes : le code de la route, le PSC1, le brevet de nageur-sauveteur. Autant de qualifications qui multiplient les opportunités ultérieures pour les élèves. Sans compter, insiste Sarah El Haïry, la valeur de pouvoir inscrire son engagement citoyen quel qu’il soit dans un CV ou une lettre de motivation pour une formation.

Après les questions des lycéens (Faut-il être très sportif pour le séjour de cohésion ? Est-ce qu’il y a autant de filles que de garçons ? Est-ce que ça fait manquer des cours ?), la Secrétaire d’Etat a résumé le SNU avec cette formule : « c’est génial, c’est gratuit, on rencontre plein de gens sympas, ça ouvre des portes et ça donne de l’élan ! ».
 
La campagne de recrutement est ouverte jusqu’au 20 avril ; le séjour de cohésion se déroulera du 21 juin au 2 juillet 2021.
Plus d'information sur
www.snu.gouv.fr

Fiche pratique : témoignages et questions de lycéens
Partager cette page

Rédigé par Gaetan Lemarie

M.A.J. le 06/04/2021